Page:Hardouin - La Detenue de Versailles en 1871.pdf/27

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE II


L’appel. — Les innocents seront jugés. — Tristes scènes. — En route. — Les wagons réservés — Épisodes Versaillais — L’éducation du monde comme il faut. — La femme qui rit. — À l’Orangerie. — Le repos des fédérés — Philosophie et fraternité. — L’amusement d’un guerrier. — La fosse aux Lions. — Vive la République !


À peine si nous avions eu le temps de déjeuner, que le cri : « Sur les rangs, sur les rangs ! » nous appela au milieu de l’allée, un officier aux triples fonctions de greffier, d’employé d’État civil et de délégué des conseils de guerre nous fit subir pour la troisième fois seulement depuis la veille, un interrogatoire roulant sur nos noms, prénoms, professions, domicile, âge, lieu de naissance, ceux des parents, le département qu’ils habitent, etc., etc., ce qui provoqua cette