Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/138

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

change point le rapport de leurs sensations entre elles ; que cette différence, par conséquent, n’a nulle influence sur leur esprit, qui n’est et ne peut être que la connoissance des vrais rapports des objets entre eux ;

Cause de la différence des opinions des hommes ;

Que cette différence est l’effet de la signification incertaine et vague de certains mots ; tels sont ceux

De bon,

D’intérêt,

Et de vertu ;

Que les mots précisément définis, et leur définition consignée dans un dictionnaire, toutes les propositions de morale, politique, et métaphy-