Page:Henry - Histoire de l'abbaye de Pontigny.pdf/314

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
304
histoire

fait mention dans le testament de saint Vigile, évêque d’Auxerre, vers l’an 680. Eldegard donna en bonnes œuvres, vers l’an 800, tout son bien de Mérey ; il est parlé de vignes, de terres, de prés, de biens incultes et de bois.

Cart. de Pont., t. ii, p. 507.Herbert-le-Gros était seigneur de Mérey en 1145 ; son épouse se nommait Gertrude et son fils Gaucher. Par un acte passé à Brienon, il donna à l’abbaye de Pontigny un droit d’usage dans tous ses bois de la forêt d’Othe. Il donna aussi une terre située entre le Créanton et l’Armançon. En 1265, Guy du Mex[1], fils de Bernard, T. iii, p. 275, 277.fonda à Pontigny son anniversaire et celui de son épouse Ermengarde, déjà décédée, en assignant vingt sous de rente sur son four de Mérey. En 1269, il est parlé d’une chapelle à Mérey. Pierre de Boucher, seigneur de Flogny, s’étant allié à la maison de Seignelay en 1609,

  1. Cart. de Pont., t. iii, p. 233, 275.L’endroit appelé encore le Mez à un quart de lieue de Ligny, au-dessus de la route qui conduit aux Baudières, paraît avoir retenu le nom de l’ancien fief du Mex, d’où sont sortis plusieurs gentilshommes, comme Gaucher, bienfaiteur de l’abbaye de Pontigny ; Guy et Étienne du Mex, ses fils. Ce dernier était chanoine d’Auxerre en 1239. Bernard du Mex, bailli d’Auxerre et de Tonnerre, était célèbre pour les affaires sur la fin du treizième siècle. On remarque encore Guy, son fils, bailli comme son père (1239), et bienfaiteur de l’abbaye de Pontigny : Marguerite de Saint-Florentin, sa fille (appelée par erreur comtesse de Saint- Florentin, Hist. de Seign., t. i, p. 379), choisit sa sépulture à Pontigny, et légua à l’abbaye ung biau lit de plume garni de quatre draps et d’une coverteur (1300). Le moulin et la foulerie, appelés du Mex, ou de Corçon, étaient ruinés en 1273. Mex, Meix, Mcso, Més, Metz, vient de la basse latinité Mas ou Mansio, maison.