Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
173
MAGPIE — SAINT-JEAN

et cela explique l’allure jersaise que l’on remarque encore dans cette association.

Les LeBoutillier suivent le même système que les Robin pour les avances de provisions aux pêcheurs et pour l’exploitation de la pêche.

C’est vers 1865 qu’ils ont commencé à pêcher sur la côte nord du Saint-Laurent, où ils ont deux établissements, à la Rivière-au-Tonnerre et à Magpie. Dans la baie des Chaleurs ils possèdent l’île Bonaventure, et c’est le seul endroit de la Gaspésie où ils font la pêche. Il est à remarquer qu’au Sud, comme on dit ici, les pêcheurs employés par la Compagnie ont presque tous leur barque, et se fournissent eux-mêmes de bouette.


Huard - Labrador et Anticosti, 1897 (page 189 crop).jpg
LA BAIE DE MAGPIE.

En 1883, les LeBoutillier ont passé par des embarras financiers, qui heureusement n’ont été que temporaires.

La Compagnie donne quelque attention à l’exploitation forestière ; mais son principal objet de commerce est la morue.

Tous les quinze jours, une goélette vient sur la Côte Nord prendre le poisson que l’on a fini de préparer, et l’apporte à