Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Choses vues, tome II.djvu/237

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



5 mars. — On devait recevoir aujourd’hui à l’Académie M. Émile Ollivier. M. Émile Ollivier ayant tenu à faire dans son discours l’apologie de Louis Bonaparte, la réception a été ajournée.


30 mars. — Midi et demi. Rochefort est évadé. Avec Jourde et Paschal Grousset. Il est à Sydney. Il a envoyé une dépêche directe à Mme Edmond Adam. Bochet est venu m’annoncer cette bonne nouvelle.


31 mars. — Après le dîner, Gustave Flaubert est venu en compagnie de Mme Pasca, qui a du talent et qui est belle, et qui désirait m’être amenée.

Puis Mme Edmond Adam et Lockroy. Il s’agit de Rochefort. Il demande qu’on lui envoie 25 000 francs[1]. Je propose une souscription publique avec le plus de représentants possible, s’inscrivant chacun pour 500 francs. Moi, je donnerais mille francs. Ces souscriptions pour les condamnés et les évadés sont interdites par la loi ; mais la loi est mauvaise, et je ferais à la souscription publique un préambule que je signerais, et où je dirais : — Une loi qui proscrit la fraternité et qui punit la pitié est une loi mauvaise. Nous la flétrissons, nous la méprisons et nous la violons. — Et nous attendrions le procès.

Une violation publique de la loi vaut mieux qu’une violation secrète. Honneur dans l’une, honte dans l’autre. Si la souscription reste occulte, je donnerai les mille francs tout de même, mais je regretterai la grande occasion perdue.


2 avril. — J’envoie à Mme Edmond Adam, en un bon sur la librairie Hachette payable le 15 avril, les mille francs que j’ai mis à sa disposition[2].


28 avril. — Je veux faire rapporter à Paris mon doux petit Georges, celui de 1867[3], il est exilé à Bruxelles. Je veux le réunir à son père, à mon Charles. Berru m’écrit à ce sujet.

  1. Somme convenue avec le capitaine qui avait mis son bateau à la disposition de Rochefort et de ses amis, pour leur évasion. (Note de l’éditeur.)
  2. En regard de la page, brouillon de la lettre à Mme Edmond Adam :
    Madame, je vous envoie dans ce pli les mille francs que j’ai mis à votre disposition pour la souscription relative à notre ami Rochefort. Comme je vous l’ai dit, et comme j’eusse voulu le dire à mon cher et vaillant Edmond Adam, j’aurais cru l’occasion bonne pour une grande protestation publique contre l’état de siège, les tribunaux d’exceptions et l’iniquité qui a frappé Rochefort. On me fait remarquer que les vacances et la dispersion de la gauche rendent cela difficile et peut-être impossible. Je le regretterais. Nos amis en décideront.
    Je serre les mains cordiales d’Edmond Adam et je mets à vos pieds, Madame, tous mes hommages et tous mes respects.
    2 avril 1874.
    Premier-né de Charles Hugo.(Note de l’éditeur.)
  3. (Note de l’éditeur.)