Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/191

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À Monsieur Rampin[1].


[18 novembre 1841.]

Pour que MM. vos associés aient entre les mains, monsieur, les renseignements précis sur la chose dont nous avons parlé, soyez assez bon pour leur dire que le second volume finira par la lettre sur Francfort et que le troisième[2] commencera par la lettre intitulée le Rhin, qui est la 25*. Soyez assez bon pour leur dire également qu’il a été bien entendu entre nous que la concession que je ferais ne pourrait tirer à conséquence contre moi et modifier en rien les conditions du traité, qu’ainsi, par exemple, les 7 500 francs que je recevrais en actions seraient à valoir sur les 150 000 francs actions qu’aux termes du traité je dois accepter en paiement. Je confie tout ceci à votre bon souvenir et à votre excellent esprit. Je vous conseille, et en ceci je mets complètement de côté mon intérêt, je vous conseille cette opération. Elle sera pleinement et hautement avantageuse pour vous. Moi seul en apparence j’y perdrai, car j’aurai travaillé à peu près gratuitement ; mais quand vous gagnez je ne perds pas.

Croyez, je vous prie, à toute ma cordialité.

Victor Hugo.

Voudrez-vous bien me faire part le plus tôt possible du résultat[3].


Au même[4].


18 novembre. Minuit.

En vous écrivant ce soir, Monsieur, j’ai commis une méprise que je m’empresse de rectifier et qui n’aura aucune conséquence puisque mes deux lettres vous parviendront en même temps. Si vous prenez le parti d’un troisième volume, le second volume devra se terminer à la lettre sur Mayence et le troisième commencera par la lettre sur Francfort. Cela a peu d’importance pour vous, je tenais pourtant à rectifier l’erreur qui m’était échappée dans ma première lettre.

Agréez, je vous prie, mes compliments empressés.

Victor Hugo[5].
  1. Inédite.
  2. L’idée d’un troisième volume fut abandonnée et l’édition originale parut en deux volumes.
  3. Communiquée par la librairie Blaizot.
  4. Inédite.
  5. Communiquée par la librairie Blaizot.