Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Serez-vous assez bon pour mettre aux deux lettres pour Michelet et N. Parfait les adresses qui manquent. Je les ignore.

Voici maintenant qu’on annonce Vie de Victor Hugo. Cela ne vaut pas mieux que Mémoires.

Je vous griffonne ceci en courant. Je n’ai pas besoin de vous dire que je suis à vous.

Siempre.
V.[1]


À Paul Meurice[2].


H.-H., 2 décembre 1862.

Je veux saluer mon entrée dans la douzième année par un serrement à votre douce et vaillante main, ô vous, mon fidèle espoir comme dit l’ode à la fortune. Et puis, tout de suite, je vous accable de mes affaires.

1° Voici, sous ce pli, une traite à votre ordre (1er février) de 666 fr. sur Hachette. Vous l’ajouterez à mon actif. — 2° Voudrez-vous remettre pour moi à M. Lecanu cent francs, (ma souscription pour cette infortunée femme Gardin[3]). — 3° J’ai acheté à Londres à un pauvre et rare artiste faïencier qu’il faut encourager une cheminée. Cette cheminée me coûte 200 francs. L’auteur et le vendeur viendra les toucher chez vous. Il s’appelle Devers, et demeure avenue de la Santé, 44, Petit-Montrouge.

Il me semble, d’après les journaux, que les nouvelles du drame les Misérables sont bonnes, Charles a travaillé ardemment. Je l’ai félicité.

Quant à vous, vous voilà jusque par-dessus la tête dans cette touffe de lauriers que va dorer le soleil, François les bas bleus. Vous êtes en pleines répétitions, en plein tracas, dans ce tourbillon qui précède le triomphe. Je vous applaudis, je vous embrasse et je vous aime.

V.


Au même[4].


10 Xbre H.-H.

J’ai des fringales de vous écrire, de vous parler, de causer avec vous, de savoir où vous en êtes de tous vos succès qui s’approchent. J’en suis à me donner des prétextes pour vous griffonner un billet, comme les amoureux. Voudrez-vous donner 50 francs pour moi à une pauvre veuve avec enfant déjà secourue cet été. Mme Dufresne.

  1. Bibliothèque Nationale.
  2. Inédite.
  3. Affaire Doise. — Actes et Paroles. Pendant l’exil.
  4. Inédite.