Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/349

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Je lui répondis en espagnol :

— Non, seigneur.

Remarquez ce non, et admirez-le. Si j’avais dit : Quoi ? ce qui eût été plus naturel, j’aurais eu une explication, et j’aurais eu probablement tout de suite la clef de mes énigmes ; or je voulais garder mon petit mystère le plus longtemps possible, et je tenais à ne pas savoir où j’allais.

— En ce cas, seigneur, reprit mon compagnon, vous allez voir quelque chose de très beau.

— En vérité ? fis-je. — Cela est fort long.

— Fort long ! pensai-je ; qu’est-ce que cela peut être ?

L’espagnol repartit : — C’est la plus longue qu’il y ait dans la province.

— Bon, me dis-je à moi-même, la chose est du féminin.

— Seigneur, reprit mon compagnon, en avez-vous déjà vu d’autres ?

— Quelquefois, répondis-je. Autre réponse dans le goût de la première.

— Je gage que vous n’en avez point vu de plus longue.

— Oh ! oh ! vous pourriez perdre.

— Voyons, quelles sont celles que le seigneur cavalier a déjà vues ?

La question devenait pressante. Je répondis : Celle de Bayonne, sans savoir de quoi je parlais.

— Celle de Bayonne ! s’écria mon homme, celle de Bayonne ! Eh bien, monsieur, celle de Bayonne a trois cents pieds de moins que celle-ci. L’avez-vous mesurée ?

Je répondis avec le même sang-froid : — Oui, seigneur.

— Eh bien, mesurez celle-ci.

— J’y compte bien.

— Vous serez édifié. Un escadron de cavalerie y tiendrait sur une seule file.

— Pas possible.

— Comme je vous le dis, cavalier. Je vois que le seigneur cavalier est un amateur.

— Forcené.

— Vous êtes français, reprit mon homme, et, s’épanouissant, il ajouta :

— Vous venez peut-être de France tout exprès pour la voir.

— Précisément. Tout exprès.

Mon espagnol était rayonnant. Il me tendit la main, et me dit :

— Eh bien, monsieur (il dit ce mot monsieur en français, grande courtoisie), vous allez être content. C’est droit comme un I, c’est tiré au cordeau, c’est magnifique.

— Diable ! pensai-je, est-ce que ce joli golfe aurait pour prolongement