Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/431

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


autre chose que la nuée et la pluie a disparu. C’est une sorte de nuit blafarde entrecoupée d’éclairs dans laquelle on n’entend plus que deux rugissements ; le torrent qui hurle sans cesse et le tonnerre qui gronde par instants. Je rêvais à ce double bruit, et je me disais : le torrent ressemble à la rage et le tonnerre à la colère.

Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II p431.jpg