Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/527

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


inepte, décor de Bobino payé plusieurs millions. Chambre en acajou du roi et de la reine. Boiserie gothique troubadour peinte en jaune d’œuf avec filet rouge. Du reste quelques meubles magnifiques, belle collection de vider-come et de grès. Beaux tableaux de l’école gothique allemande. Fresques modernes médiocres. Superbe fauteuil en chêne sculpté de l’empereur d’Allemagne. (Probablement Mathias.) — Admirable cheminée en pierre du seizième siècle du palais des électeurs de Cologne. Sur le retable, la légende de Curtius. Cette cheminée est dans un grand vestibule bête. Très beaux et très rares vitraux. — Pantoufles obligatoires comme pour les mosquées. — Ensemble farce.


31 août. — Saint-Goar. Dessiné le Rhinfels [1].


1er septembre. — Partis à midi pour Bacharach. Dessiné le clocher.


3 septembre. — Francfort-sur-le-Mein. Deux pièces en batterie sur la grande place. Ville libre. Liberté ornée de deux canons, l’un prussien, l’autre autrichien.


4 septembre. — Vu le Rœmer. Le Rœmer défiguré. La grande salle barbouillée de peintures quelconques. Empereurs médiocres. La salle des électeurs prise par le sénat bourgeois de Francfort. La table et les fauteuils des neuf électeurs ont disparu. On ne sait où est ce bric-à-brac.

La place encombrée de baraques de la foire. Les deux fontaines revêtues de carapaces de planches.

Partis à 2 heures pour Darmstadt. Nous arrivons à 6 heures. Nous errons d’hôtel en hôtel. Tout est plein.

L’impératrice de Russie est arrivée aujourd’hui. L’empereur arrive demain.

Darmistadt. Ville remarquable par l’arrivée de l’empereur de Russie et par deux pauvres petits veaux attachés sur l’impériale d’un coche au-dessous de ma fenêtre.


6 septembre. — Revu Heidelberg. Toujours admirable. Musée spectacle. Visite au Gros tonneau.

À 7 h. 1/2 du soir, illumination du Schloss. Incendie du Palatinat. Turenne redivivus. Effet de Louis XIV. Le château, rouge et sombre, avait l’air d’être en flammes.

  1. Voir page 563.