Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome X.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Le duc Gallus.

C’est là tout le gala ?


Nella.

Puis je lui lis un peu de ces gros livres-là.
Elle montre les livres sur le bahut qui touche à la table. Le duc
tourne
la tête et, sans se lever, regarde les titres des livres sur les
dossiers des
volumes.
Le duc gallus, déchiffrant.
Homère. Grotius. Polybe, la Genèse.


Nella.

Ou bien, tout en causant, je couds près de sa chaise,
et, le travail faisant des trous à ses habits,
je les lui double avec de la peau de brebis.
Puis mon père me tend ses bottes, je les ôte.


Le duc Gallus.

Ensuite ?


Nella.

Ensuite on fait la prière à voix haute.
Il m’embrasse, et l’on va dormir.
Le duc gallus, se levant.
C’est tout ?


Nella.

C’est tout.
Le duc s’approche d’un air insinuant avec un sourire d’intelligence.


Le duc Gallus.

Qu’avez-vous dans l’esprit ?


Nella.

Croire en Dieu.


Le duc Gallus.

C’est beaucoup.
Nella se remet à faire le ménage de la salle.