Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XII.djvu/319

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Crânes nus, hommes sans flammes,
Souffrent, et sont indignés.
De ces cheveux, de ces femmes
Qui les ont abandonnés.