Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XII.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Donc la matière prend le monde à la pensée!.
L'Italie était l'art, la foi, le coeur,. le. feu.
L'Amérique est sans âme. Ouvrière glacée,
Elle a l'homme pour but. L'Italie avait Dieu.

Un astre ardent se couche, un astre froid se lève.
Seigneur! Philadelphie, "un comptoir de marchands,
Va remplacer la ville où Michel-Ange rêve,
Où Jésus met sa croix, où Flaccus mit ses chants!

C'est ton secret, Seigneur. Mais, ô Raison profonde,
Pourras-tu, sans livrer l'âme humaine au sommeil,
Et sans diminuer la lumière du monde,
Lui donner cette lune au lieu de ce soleil 25?

9 avril 1840.

XXXIV Elle prend un miroir,