Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/225

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA LUNE==



L’Olympe a dans l’azur des degrés inconnus ;
Un jour, en descendant cet escalier, Vénus
Tomba, se fit des bleus ailleurs que sur la face,
Et les hommes en bas rirent ; l’effroi. s’efface
Quand on peut voir les dieux par leur autre côté.
-Soit, dit alors Vénus, pour leur rire effronté,
Les hommes, ayant eu cette bonne fortune,
Ne verront plus de moi que cela.
C’est la lune.

3 juin.