Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/232

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XX Fils, je veux dans ce conte,


Fils, je veux dans ce conte, où vont venir les fées,
Bâtir un temple avec des fleurs et des trophées,
Heurter les Arlequins contre les Amyntas,
Et vous montrer les jeux et les amours d’un tas
De rayons d’or prenant leurs ébats dans la brune,
Et mêler le grand jour avec le clair de lune ;
Vous verrez à minuit apparaître midi ;
Je prétends marier Piastre à Maravédi,
Le pied de Cendrillon aux bottes de sept lieues,
Et faire en plein soleil danser les âmes bleues.