Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/236

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXII Un salon.

I LA MARQUISE ANTOINETTE


Un salon.
ANTOINETTE, marquise ayant épousé un vieux. Autrefois grisette. Trente ans.
ADOLPHE, bon état. Dix-huit ans.

ADOLPHE, à part.
Elle est seule.

LA MARQUISE ANTOINETTE, à part.
C’est lui.

ADOLPHE, à part.
Profitons du moment.
Il s’arrête et l’admire.
Qu’elle est belle !

ANTOINETTE, sans se déranger de son attitude.
Bonjour, Adolphe.
A part.
Il est charmant.

ADOLPHE, à part.
C’est l’étoile Vénus !
I1 salue.
Madame la marquise…
A part.
Comme elle est adorable et comme elle est exquise
Avec son bras ainsi ployé sous le menton !