Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/241

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


les,

ALBERT
Puisque vous êtes belle entre toutes les belles,

LISE
Puisque l’oiseau ne peut chanter sans vous nommer,

ALBERT
Puisque je ne puis faire autrement que t’aimer,

LISE
Je dis que l’air est frais,

ALBERT
Je dis que l’onde est pure,

LISE
Je vois un grand sourire au fond de la nature,

ALBERT
Je te prends et t’épouse,

LISE
Et de toi je fais choix,

ALBERT
Et je dis que je veux m’en aller dans les bois.
Moment de rêverie.
Viens.
Est-ce pour jamais ?

ALBERT
Oui. Donne ta main blanche.
Ils s’enfoncent dans la