Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/244

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


du vent.

Sur un autre banc. Des invalides causent.

UN INVALIDE
Tout est en feu.

UN AUTRE
Depuis Berlin jusqu’en Sicile !

UN AUTRE
Faire rentrer Bellone en cage est difficile.

UN AUTRE
Il faut faire la paix avec cet animal
De roi de Prusse.
 
UN AUTRE
À bas la guerre !

UN AUTRE
Tout va mal.

UN AUTRE
L’empereur ne sait plus où donner de la tête.

UN RÊVEUR, passant.
Les rois lâchent la guerre et c’est Dieu qui l’arrête.
Sur un autre banc. Deux étudiants.

LE PREMIER ÉTUDIANT
Que lis-tu ? Cujas ?

LE DEUXIÈME
Non. Je lis Dante et Lucain :
Mon père est royaliste et moi républicain.
C’est sa faute. Il m’envoie à Paris. Je m’y forme.
J’y grandis. Je m’emplis de la lumière énorme,
Et j’étais paysan et je suis citoyen.