Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/538

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


532
TABLE.
LVI. Je pressais ton bras qjii tremble i
LVII. Au BAL I
LVIII. Nous etionSj elle et moIj dans cet avril charmant i
LIX. Aujourd'hui Galatée aux lascives Épaules i

  • LX. Danger d'aller dans les bois i

LXI. Tous DEUX EST-CE A TiBUR? EST-CE A UiLLE-d'AvRAY ? I
LXII. L'outrage peut être aussi dans la caresse i
LXIII. LiA BELLE s'appelait MADEMOISELLE AmABLE I
 
80
81
82
 
85
 
 
LXIV. (^UAND DEUX C<&URS EN s' AIMANT ONT DOUCEMENT VIEILLI I93
VII
I. La blanche Aminte 197
II. Le prince FAINEANT 1 99
III. Ce QUE Gemma pense d'Emma 202
IV. Vase de Chine 205
V. Mauvaises langues 2 06
VI. Danseuse, écoute-moi. Le Dieu du firmament 208
VII. Le porche de Saint-Luc 209

  • VIII. Chanson. {L'hiver gronde et fait cent ^erelles.) 210

IX. Oui, fÔt-on Homère, il faut rire 212
X. En Afrique 213
XI. Quiconque est amoureux est esclave et s'abdique 214
XII. A L AGE DES bergeries 2l6

  • XIII. Bruit de guitare 218

XIV. La lune 219
XV. Le mardis de Bade a deux cornes 220
XVI. UeUX-TU 'VIVRE, ÊTRE ADMIrÉ 222
XVII. Chaqjje smcLE a le sien 223
XVIII. Il avait le front bas, le rire d'un pirate 224
XIX. Messeigneurs , NOUS aurons pour lustre la Grande Ourse 225
XX. Fils, je 'veux dans ce conte, oh vont 'venir les fÉes 226
XXI. Quai de la ferraille 227
XXII. Comédies non jouables qui se jouent sans cesse :
i. La marquise Antoinette 230
Idylle 234
Idylle (Cocarde et Louchon) 236
Au Luxembourg 237
Le mendiant 2 40
EUe, c'eit le printemps j pluie et soleil; je l'aime 241
Idylle de la rue N.-D. de Lorette 244
viii. Uois-je point la dans l'ombre un homme titubant? 244
IX. Susurrant voces 246
II.
III.
IV.
V.
VI.
VII.