Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XL Omnia vidit


Omnia vidit
Eversa.
(JUVÉNAL)

Un vieillard est souvent puni de sa vieillesse
Par le peu de clarté que le destin lui laisse.
Survivre est un regret poignant, presque un remords.
Voir sa ville brûlée-et tous, ses enfants morts
Est un malheur possible, et.l'aïeul solitaire
Tremble et pleure de s'être attardé sur la terre.
Que te sert, ô Priam, d'avoir vécu si vieux?
Hélas! tu vois tomber la foudre sur tes dieux.