Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Qui suis-je ? mer, dis-moi de quel nom je me nomme.

C’est par les visions que les rois sont punis.
Est-ce que ce n’est pas une ombre qu’Erynnis ?
Est-ce que ce n’est pas une larve qu’Electre ?

Et l’Océan m’a dit : — Sois le bienvenu, Spectre.

14 juin [1875 ? ]


II J’applique mon oreille à travers mon cachot