Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/167

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Que nul coup ne brise,
Que voit le ciel bleu,
Sera la surprise
Du réveil de Dieu.

III

Le choc de leurs verres
Sous les grands arceaux,
Fait sur les Calvaires
Remuer des os.

On voit des Électres
Dans l’obscurité.
L’œil fixe des spectres
Est sur leur gaîté.

Dans l’ombre où leurs faces
Semblent des clartés,
On voit des audaces
Et des nudités.

On voit par la vitre
Ce flagrant délit,
Le casque et la mitre
Dans le même lit.

L’Église se livre,
Pâmée, au plus fort ;
Le Sacerdoce ivre
Epouse la M