Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/348

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


poem>

L’épanouissement, c’est la loi du Seigneur. Il a fait la beauté, l’amour et le bonheur, Il veut la fleur dans la broussaille. Son âme immense, à qui l’aube sert de clairon, Vibre à l’anxiété du moindre moucheron. Toute douleur en Dieu tressaille.

Quand on lie un oiseau, Dieu souffre dans le nceud. Dieu, tout objet froissé vous touche et vous émeut Dans l’ombre où votre esprit repose ; Couché sur l’univers qu’emplit votre rayon, Vous sentez, vous aussi, dans la création, Le pli. d’une feuille de rose.

</poem>

XLI Au fond du ciel serein,