Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Roman, tome II.djvu/291

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
267
FIN DE L’ÉCU CHANGÉ EN FEUILLE SÈCHE.

cou, devant le grand portail de Notre-Dame, et y ferez amende honorable avec une torche de cire du poids de deux livres à la main, et de là serez menée en place de Grève, où vous serez pendue et étranglée au gibet de la ville ; et cette votre chèvre pareillement ; et paierez à l’official trois lions d’or, en réparation des crimes, par vous commis et par vous confessés, de sorcellerie, de magie, de luxure et de meurtre sur la personne du sieur Phœbus de Châteaupers, Dieu ait votre âme !

— Oh ! c’est un rêve ! murmura-t-elle, et elle sentit de rudes mains qui l’emportaient.