Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Roman, tome IX.djvu/367

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


RELIQUAT
de
QUATREVINGT-TREIZE.



Dix-neuf dossiers de notes ont été constitués par Victor Hugo avant d’écrire son roman ; nous avons, par curiosité, compté ces fragments de papier : pages entières, bandes d’adresse, de livres, versos de lettres et d’enveloppes, couvertures de livres, de plaquettes, proclamations imprimées, cartes de visite, lettres adressées à Victor Hugo, faire-part de mariage ou d’enterrement, tous ces papiers, portant l’indication 93 ou 18e siècle, dépassent 600.

Chaque fois qu’une date nous est fournie par un timbre postal ou un en-tête de lettre, nous l’avons indiqué en note ; il est curieux, en effet, de penser que tout en rimant les Chansons des rues et des bois, en écrivant les Misérables et l’Homme qui rit, Victor Hugo, à travers tout cela, poursuivait sa trilogie historique[1] ; or on ne conserve pas un fragment d’enveloppe pendant des années pour y fixer plus tard une pensée, un détail, on l’a sous la main, on s’en sert ; la date la plus ancienne est de 1841, la plus récente de 1873. En outre, quelques fragments ne fournissant aucune indication peuvent, d’après l’écriture, être situés vers 1840.

Dressons d’abord la liste de ces dix-neuf dossiers ; nous y choisirons ensuite quelques extraits pour donner au lecteur un aperçu de chacun :

I. Pour la préface.

II. Faits relatifs à l’état de la France avant la Révolution.

(Dans la grande chemise portant ce titre sont les quatre dossiers suivants :)

XVIIIe siècle.
Faits particuliers.
Locutions.
Barbier[2].

III. Mirabeau.

  1. Le vrai titre de ce livre serait L’Aristocratie. Un autre livre, qui suivra, pourra être intitulé la Monarchie. Et ces deux livres, s’il est donné à l’auteur d’achever ce travail, en précéderont et en amèneront un autre qui sera intitulé Quatrevingt-treize. ( Préface de l’Homme qui rit.)
  2. Citations de l’ouvrage d’Edmond-Jean-François Barbier, Les chroniques de la France et de la Régence de Louis XV. Ce dossier assez important ferait double emploi avec les deux dossiers précédents. Nous n’en citerons donc rien. (Note de l’éditeur.)