Page:Huyghens - Traité de la lumière, Gauthier-Villars, 1920.djvu/104

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
96
LES MAÎTRES DE LA PENSÉE SCIENTIFIQUE.

tout à la fois ; et dans la première situation des yeux, savoir quand ils sont dans le plan par A H, ces deux étages sont quatre fois plus éloignés l’un de l’autre que lorsque les yeux sont dans le plan par E F.

Nous montrerons que cet effet s’ensuit de ces réfractions, ce qui servira en même temps à faire connaître le lieu apparent d’un point d’objet, placé immédiatement sous le cristal, suivant la différente situation des yeux.

40. Voyons premièrement de combien la réfraction irrégulière du plan par A H doit hausser le fond du cristal. Que le plan de cette figure ici (Fig. 37) Figure 37 : Exhaussement apparent du fond d’un cristal de spath d’Islande.
Fig. 37.
représente séparément la section par Q q et C L, dans laquelle section est aussi le rayon R C, et que le plan demi-elliptique, par Q q et C M, soit incliné au premier, comme auparavant, d’un angle de 6 degrés