Page:James Guillaume - L'Internationale, III et IV.djvu/611

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du lundi après-midi, à une discussion qui aboutit au vote de la résolution suivante :


« Le Congrès jurassien considère les colonies communistes comme incapables de généraliser leur action, étant donné le milieu dans lequel elles se meuvent, et, par suite, de réaliser la révolution sociale. Comme action de propagande, le fait de ces colonies communistes n’a pas d’importance à cause des échecs qu’elles sont trop souvent sujettes à subir dans la société actuelle, et reste inconnu des masses tout comme les nombreux essais de ce genre déjà faits à d’autres époques. Le Congrès n’approuve donc pas ces expériences, qui peuvent éloigner de l’action révolutionnaire les meilleurs éléments. Cependant il croit de son devoir d’exprimer sa sympathie envers les hommes qui, à force de sacrifices et de luttes, ont cherché à réaliser pratique ment le socialisme au moyen de ces tentatives. »


Sur la question de la délégation au Congrès de Gand, le Congrès, s’en référant à la résolution votée relativement au mode de représentation de la Fédération jurassienne dans les Congrès généraux, décida de laisser aux sections le soin de s’entendre entre elles pour l’envoi d’un ou de plusieurs délégués : l’ensemble de ces délégués de sections formera la délégation jurassienne. Les résolutions votées par le Congrès jurassien relativement aux questions du programme du Congrès de Gand ne sont qu’un préavis, que les sections sont engagées à prendre pour base du mandat qu’elles donneront directement à leurs délégués.

6 et 7. — Organisation des corps de métier et Organisation de la statistique. — Sur ces deux questions, discutées le lundi matin, le Congrès vota la résolution suivante :


« Considérant que le développement des corps de métier est d’une grande importance comme moyen d’organisation des masses populaires ;

« Que ce mouvement tend à prendre ces temps-ci, par l’initiative des sections de la Fédération jurassienne, une marche nouvelle dans plusieurs de nos localités ;

« Que des renseignements statistiques seraient d’une grande utilité dans les rapports à établir entre les différentes organisations de métier ;

« Que la statistique du travail ne pourra cependant être réalisée pratiquement que lorsque le mouvement d’organisation des sections aura pris un caractère réellement populaire ;

« Le Congrès recommande à toutes les sections de consacrer une activité incessante au groupement des ouvriers par corps de métier adhérents à la Fédération jurassienne de l’Association internationale des travailleurs.

« Le Congrès invite en outre les sections de métier à commencer la réalisation pratique de l’idée de la statistique du travail.

« Les sections qui s’occupent de cette statistique devraient établir entre elles des rapports, de façon à généraliser les renseignements locaux. »


8. — Publication de détails aussi exacts que possible sur les récents événements d’Amérique (grève des employés de chemin de fer et insurrection populaire). — La Section allemande de Zürich, auteur de cette proposition, n’avait pas expliqué s’il s’agissait de la publication d’une brochure, ou simplement d’articles de journaux. Le Congrès, après avoir reconnu que des notices à insérer dans le Bulletin suffiraient, vota la résolution suivante :


« Le Congrès exprime toutes ses sympathies pour le soulèvement populaire qui a eu lieu dernièrement dans plusieurs villes des États-Unis. Il admire l’u-