Page:Jammes - La Rose à Marie, 1919.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


s’asseoir en face de Marie, elle offrit à celle-ci un diamant de la cataracte. C’était une goutte, la seule qui, depuis tant de siècles que s’écoule cette montagne d’eau, se fût solidifiée.

Marie accepta cet incomparable cadeau en disant :

— Merci, mademoiselle.