Page:Jammes - Vers, 1892.djvu/4

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


TOC


À MM. Adrien Planté
et Charles de Bordeu.


I


Sur la mousse et la violette,
La bergère, s’en va seulette.
 
Toc, toc, toc. Ce sont les piverts
Qui cognent les grands chênes verts.
 
Avec sa quenouille légère,
S’en va la légère bergère.
 
Toc, toc, toc. C’est un cavalier
Le long des ronces d’un hallier.
 
Il suit un chevreuil qui s’effare :
Des cors cornent une fanfare.
 
La bergère se cache, oiseau,
Dans les joncs fleuris du ruisseau.
 
Toc, toc, toc. C’est beau sur les pierres,
Le cresson, la mousse et les lierres.
 
La chasse entière disparait
À l’horizon de la forêt.