Page:Joanne-Géographie du département de la Savoie,1901.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
5
PHYSIONOMIE GÉNÉRALE.

l’est, à la hauteur de Chambéry, dépasse un peu 100 kilomètres ; elle est de 80 kilomètres environ à la hauteur de la Chambre. Sa largeur, qui n’est pas de 50 kilomètres sous le méridien de Chambéry, et de moins de 30 un peu à l’Est de cette ancienne capitale de la Savoie, atteint près de 100 kilomètres sous le méridien de Moûtiers. La plus longue ligne qui se puisse tracer entre ces points extrêmes, du nord-ouest au sud-est, du confluent du Rhône et du Fier aux glaciers de Rochemelon, a 125 kilomètres environ de longueur ; enfin son pourtour approche de 500 kilomètres.


II. — Physionomie générale.

Le département de la Savoie est presque entièrement couvert de montagnes très-élevées ; il n’a de plaines, et encore sont-elles peu étendues, que sur les deux rives de l’Isère, en aval d’Albertville, sur celles de la Leysse entre Chambéry et le lac du Bourget, et sur la rive gauche du Rhône entre l’extrémité nord du lac du Bourget et les montagnes de la Chautagne, qui dominent au sud le confluent du Rhône et du Fier.

La vallée de l’Isère et les gorges de l’Arly, affluent de l’Isère, divisent le territoire en deux parties inégales, aussi montagneuses l’une que l’autre, mais dont les montagnes n’ont pas la même formation. La partie de l’ouest, ou plutôt du nord-ouest, ne couvre guère que le quart du département ; celle du sud en occupe à peu près les trois autres quarts. La partie du nord-ouest appartient au calcaire et à la craie ; ses montagnes sont moins élevées que celles de la portion du sud-est, qui appartient, par places, au calcaire, par places, à des roches plus anciennes appelées gneiss, granit, schiste, etc.

Située entre deux départements dont les plus hautes cimes dépassent 4,000 mètres, entre la Haute-Savoie où le Mont-Blanc atteint 4,810 mètres, et les Hautes-Alpes la Barre des Écrins en a 4,103, la Savoie n’a pas de sommets de 4,000 mètres. Sa montagne la plus élevée, l’Aiguille de la Vanoise, nommée aussi l’Aiguille de la Grande-Casse, ou la Pointe