Page:Joanne-Géographie du territoire de Belfort,1882.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
11
COURS D’EAU

Elle y jaillit à Vioménil, par 396 mètres d’altitude, au pied d’un sommet de 472 mètres, dépendant de la chaîne des monts Faucilles. Dans le département de la Haute-Saône, où elle entre a sa sortie des Vosges, elle ne baigne qu’une ville importante, Gray, mais elle s’y grossit d’affluents qui lui donnent beaucoup d’eau. Dans la Côte-d’Or, ou elle serpente à travers de vastes prairies, elle rencontre Auxonne, Saint-Jean-de-Losne et Seurre. Elle quitte ensuite la Côte-d’Or pour pénétrer dans le département de Saône-et-Loire, où elle reçoit une grosse rivière, le Doubs, qui lui apporte les eaux d’une grande portion du Jura français ; baigne Châlon, sépare ensuite les départements de l’Ain et de Saône-et-Loire, puis ceux de l’Ain et du Rhône, coule au pied du Mont-d’Or et tombe, à Lyon, par 162 mètres d’altitude, dans le Rhône, dont elle est le plus grand affluent de droite. Elle lui verse 60 mètres cubes d’eau par seconde pendant les sécheresses, 250 mètres dans les eaux moyennes, 4,000 mètres dans les grosses inondations. Son cours est de 455 kilomètres. La superficie de son bassin est de 2,980,000 hectares.

Le Doubs, une des plus belles rivières de la France, passe à 6 ou 7 kilomètres au sud du Territoire. Il sort, à 1500 mètres de Mouthe (Doubs) et a 937 mètres d’attitude, d’une petite grotte dominée par la forêt de Noirmont (1,209 mètres). Il baigne Baume-les-Dames et Besançon, entre dans le département du Jura, où il rencontre Dôle, puis dans le département de Saône-et-Loire, ou il débouche, à Verdun, dans la Saône, qu’il surpasse en longueur de 155 kilomètres. — Le Doubs reçoit, du Territoire de Belfort, l’Allaine, qui recueille toutes les eaux du pays.

L’Allaine, rivière appelée Allan à partir de l’embouchure de la Savoureuse, et dont le cours est de 67 kilomètres (35 en France), prend sa source en Suisse (canton de Berne). Elle entre dans te Territoire de Belfort un peu en amont de Delle et, prêtant sa vallée au chemin de fer de Montbéliard à Por-