Page:Joseph Reinach - Histoire de l’Affaire Dreyfus, Eugène Fasquelle, 1911, Tome 7.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Bodson lui aurait tenus sur Dreyfus, V, 445. — Condamné pour diffamation. 445, note 1.

Dubuc, ingénieur. Son discours au meeting du gymnase Pascaud (21 novembre 1897), III, 40-41 — Prend part au complot contre Loubet, V, 113. — Se rend à Rennes lors du procès, 252, note 4. — Arrêté en septembre 1899, 312. — Déféré à la Haute-Cour, son attitude à l’instruction, VI, 32 ; pendant les audiences, 61. — Son acquittement, 64.

Dubuch, colonel. Fait renseigner Picquart sur la surveillance dont Esterhazy a été l’objet pendant son séjour en Tunisie, II, 34, note 1 ; III, 174.

Du Buit (Henry), avocat. Refuse de défendre Zola, III, 301.

Ducasse (Germain), employé nous le nom de Durand au service des renseignements, puis secrétaire de la comtesse Blanche de Comminges. Ses relations avec Picquart, II, 457. — Une de ses lettres à Picquart fournit à Henry les éléments du faux Speranza, 458-459.

Ducassé, commandant, officier d’ordonnance de Pellieux. Écrit, sur l’ordre de Pellieux, à Bernheim, pour lui demander des renseignements au sujet du manuel de tir prêté à Esterhazy, III, 58, note 6. — Apprend à Bertulus que Pellieux connaît l’identité de la « dame voilée », 520, note 2 ; VI, 340 et note 2. — Accusations portées contre lui par Clemenceau et Picquart, 341. — Attitude d’André à son égard, 342. — Demande à passer devant un Conseil d’enquête, 343. — Combes s’oppose à son avancement, 344, note 3. — Sa déposition devant la Chambre criminelle (revision du procès de Rennes), 345-347. — Le résultat de l’enquête de la Cour de cassation lui est communiqué par Étienne, 347, note 1.

Duchassaing, lieutenant-colonel. Membre du Conseil de guerre appelé à juger Picquart, IV, 387, note 5.

Duchatelet, capitaine. Propos que lui aurait tenus Dreyfus, V, 291. — Sa déposition au procès de Rennes, 389.

Duchesne, général. Chargé d’une enquête sur Pellieux, V, 238 et note 2.

Duché (Paul). Son article dans le Nouvelliste de Bordeaux sur la déposition de Mercier à Rennes et sur le bordereau annoté, V, 440 et note 1.

Duchet, employé au ministère de la Guerre. Soupçonné par Mercier, avant la découverte du bordereau, d’être « ce canaille de D… », II, 184.

Duclaux (Émile), directeur de l’Institut Pasteur, membre de l’Académie des Sciences. Félicite Scheurer-Kestner de son attitude dans l’Affaire, II, 673, note 2. — Sa lettre à Scheurer au sujet de l’instruction du procès Dreyfus, III, 169. — Son opinion sur la lettre J’accuse, 240-241. — Signe la pétition en faveur de la revision, 244. — Ses « Propos d’un solitaire », 249. — Cité par Zola comme témoin, 302. — Sa propagande en faveur de la revision, 330. — Sa déposition au procès Zola, 405. — Prend part à la réunion constitutive de la Ligue des Droits de l’homme, 623. — Son attitude lors des désordres de la salle Chaynes, IV, 426. — Engage Joseph Reinach à demander l’ajournement de son procès avec Mme Henry, 526. — Poursuivi comme vice-président de la Ligue des Droits de l’homme pour infraction à la loi
6