Page:Joseph Reinach - Histoire de l’Affaire Dreyfus, La Revue Blanche, 1901, Tome 1.djvu/373

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


trouvé, un jour, pendu à l’espagnolette de sa fenêtre.

L’écriture de Dreyfus abondait au ministère de la Guerre ; il était facile de l’imiter. Il y avait mieux encore : l’écriture d’Esterhazy, identique à celle du bordereau. La difficulté fut de contrefaire celle de l’Empereur allemand qui affirme n’avoir jamais adressé de lettre autographe qu’à un seul Français : Boisdeffre[1].

J’incline à croire que ces faux furent fabriqués et photographiés en 1894[2], que Mercier, au dernier moment, hésita à s’en servir, et que le dépôt en fut confié à des mains sûres. D’autres pensent qu’ils n’auraient été forgés qu’en 1896 ou 1897, pour parer à l’imminente revision.

V

Cependant Du Paty avait achevé la rédaction du commentaire sur les pièces secrètes[3].

  1. Est-il nécessaire d’observer qu’il n’est pas impossible d’acquérir, dans des ventes, des autographes, d’ailleurs rares, de l’Empereur Guillaume, et qu’il en a été publié des fac-simile ? Au surplus, il ne s’agit que de photographies.
  2. Ma raison principale est que les articles de la Libre Parole (5 à 10 décembre 1894) et ceux de l’Intransigeant (13 à 17 décembre 1897), se superposent, et qu’il en est de même du récit de Rochefort et de la déposition d’Henry, qui placent l’un et l’autre en 1894 la confection du dossier ultra-secret. — Selon une information de Clemenceau (Vers la Réparation, p. 283), les fausses lettres auraient été acquises par Hanotaux. — Jaurès croit les lettres fabriquées après coup. (Les Preuves, p. 279.). — Paschal Grousset (Affaire Dreyfus, p. 91) place en 1894 la fabrication des faux qui auraient été portés d’abord à Hanotaux et payés 27.000 francs, ce qui fut nié, à la Chambre, le 20 janvier 1899, par Delcassé, ministre des Affaires étrangères.
  3. Cass., I, 442 ; II, 36 ; Rennes, III, 511, Du Paty. Les dépositions de Du Paty, en ce qui concerne les pièces du dossier