Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 31.png


EPIGRAMME.


Une jeune femme épousée
S’enquit d’une vieille rusée,
Dites ma mere, à vôtre avis,
Les Hommes sont-ils si ravis,
Quand ils ...tent, et ont-ils bien
Autant que nous d’aise et de bien ?
Je crois, répond la M..querelle,
Que leur douceur est toute telle,
Mais elle passe comme vent ;
Je m’étonne donc, dit la belle,
Qu’ils ne nous ...tent plus souvent.


EPIGRAMME.


Contre toute Loy naturelle
Vous renversez le drois humain,
La plus jeune est la M..querelle,
Et la plus vieille, la ..tain.