Page:Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 33.png


EPIGRAMME


Margot s’endormit sur un lit,
Une nuit toute decouverte,
Robin sans dire un mot saillit,
Il trouva sa Lenterne ouverte,
Mit sa chandelle au plus profond,
Robin ta chandelle se fond,
Nonfait, dit-il, c’est une goute,
Qu’en s’allument elle degoute
Qui fait la lenterne animer,
Viens, Robin quand on ne voit goute
Souvent ta chandelle allumer.


EPIGRAMME


Il transit, il fait le fidelle
Il suit sa Maitresse par tout
Mais il peut bien mourir débout
S’il ne couche ailleurs qu’avec elle.