Page:Journal de l’agriculture, du commerce et des finances - septembre 1765 - T2 - Part 1.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


seroit pas possible d’examiner l’état du droit naturel des hommes sous ces loix. Il est même inutile de tenter d’entrer dans cet examen.

Pour connoître l’ordre des temps et des lieux, pour régler la navigation et assurer le commerce, il a fallu observer et calculer avec précision les loix du mouvement des corps célestes. Il faut de même, pour connoître l’étendue du droit naturel des hommes réunis en société, se fixer aux loix naturelles constitutives du meilleur gouvernement possible. Le gouvernement auquel les hommes doivent être assujettis, consiste dans l’ordre naturel et dans l’ordre positif, les plus avantageux aux hommes réunis en société.

Les hommes réunis en société doivent donc être assujettis à des loix naturelles et à des loix positives.

Les loix naturelles sont ou physiques ou morales.

On entend ici par loi physique le