Page:Journal des économistes, 1843, T7.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à la haute pensée civilisatrice qui l’anime, qu’il doit surtout cet accueil. L’intention de sa rédaction est de le mériter de plus en plus en faisant connaître à la France les institutions économiques des pays étrangers, si dignes d’intérêt, si fécondes en résultats, et en ouvrant ses pages à la collaboration des hommes éclairés de tous les pays. L’économie politique n’est point une science d’exclusion ; son but, il faut le redire encore, est l’amélioration du sort du plus grand nombre. Tous ceux que cette amélioration intéresse sont les bienvenus parmi ses collaborateurs, à quelque nation qu’ils appartiennent.

Rien, au surplus, n’a été négligé pour que le journal reste, dans sa forme, en harmonie avec sa mission. Le nombre de feuilles dont il se compose a constamment dépassé le nombre promis. Aucun recueil mensuel n’a jusqu’à présent été l’objet de plus d’attention, et comme œuvre typographique, il tiendra une place distinguée dans toutes les bibliothèques.