Page:Kant - Anthropologie.djvu/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


FACULTÉS POÉTIQUES. 95

vient de quitter une société où pareille conversation a eu lieu croit sortir d'un rêve. — 11 doit toujours y avoir un thème, aussi bien dans la pensée solitaire que dans la pensée communiquée, auquel s'enchaîne le divers, à propos duquel aussi s'exerce l'entendement. Mais ici le jeu de l'imagination suit cependant les lois de la sensibilité, qui donne la matière à cette faculté; matière dont l'association s'opère sans qu'il y ait conscience des règles, quoique pas comme si elle était dirigée par l'entendement. Le mot affinité (affinùas), emprunté à la nomenclature chimique, indique une affinité intellectuelle analogue à Faction et à la réaction de deux substances corporelles spécifiquement différentes, agissant très intimement l'une sur l'autre et tendant à l'unité, de façon à produire par leur réunion une troisième substance possédant des propriétés qui ne se rencontrent que dans la réunion de deux substances hétérogènes. L'entendement et la sensibilité s'allient cependant, malgré leur hétérogénéité, de façon à produire d'eux-mêmes notre connaissance, comme si l'une de ces facultés venait de l'autre, ou plutôt comme si toutes deux tiraient leur origine d'une souche unique ; ce qui, toutefois, ne peut pas être, ou qui est du moins inconcevable pour nous, puisque nous ne pouvons comprendre comment ces hétérogènes peuvent provenir d'une seule et même source (1).

(I) On pourrait appeler mathématiques (ou d'augmentation) les deux premières sortes de composition des représentations, et dyna-