Page:Kant - Anthropologie.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


56 DE L INTELLIGENCE.

tion par l'entendement, un langage. — La forme d* l'objet n'est pas donnée par l'ouïe, et les sons de la parole ne conduisent pas immédiatement à sa représentation; par cette raison , et parce qu'ils ne signifient rien par eux-mêmes, parce qu'ils n'expriment pas du moins un objet, mais seulement des sentiments intérieurs, ils sont les moyens les plus propres à désigner les notions, et les sourds de naissance, qui doivent aussi être muets par cette raison, ne peuvent jamais parvenir qu'à quelque chose d'analogue h la raison. Pour ce qui est du sentiment vital, non seulement il est excité d'une manière extrêmement vive et variée par la musique, comme par un jeu régulier des sensations de l'ouïe, mais il en est aussi fortifié, la musique étant une sorte de langage des seuls sentiments (sans aucune notion). Les sons deviennent ici des tons et sont pour l'ouïe ce que les couleurs sont pour la vue: c'est une communication à distance des sentiments, dans un espace circonscrit, à tous ceux qui s'y trouvent renfermés, et une jouissance sociale qui ne se trouve en rien affaiblie par suite du nombre de ceux qui l'éprouvent. §XIX. De la vue. La vue aussi est un sens de perception médiate. Cette perception a lieu au moyen d'une matière en