Page:Kant - Doctrine du droit.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quent le rapport au point de vue théorétique est ici purement idéal, c’est-à-dire qu’il porte sur un être de raison que nous nous faisons à nous-mêmes, quoique ce concept ne soit pas entièrement vide, mais qu’il soit au contraire fécond pour nous et pour notre mo­ralité intérieure, partant sous le rapport pratique ; c’est en cela aussi que consiste uniquement, à ce point de vue purement idéal, tout notre devoir immanent (praticable).


DE LA DIVISION DE LA MORALE, EN TANT QUE
SYSTÈME DES DEVOIRS EN GÉNÉRAL.
DOCTRINE ÉLÉMENTAIRE. MÉTHODOLOGIE.
Devoirs de droit. Devoirs de vertu. Didactique. Ascétique.
Droit privé. Droit public,
et en outre tout ce qui ne concerne pas
seulement la matière, mais aussi la forme architectonique d’une morale scien­tifique, dont on a entièrement découvert les principes généraux dans les Éléments métaphysiques.



La principale division du droit naturel ne réside pas (comme on l’admet quelquefois) dans la distinction du droit naturel et du droit social[1], mais dans celle du droit naturel et du droit civil[2], ou dans ce qu’on ap­pelle le droit privé et le droit public. En effet, ce qui est opposé à l’état de la nature, ce n’est pas l’état social,

  1. Gesellschaftliche.
  2. Bürgerliche.