Page:Kant - Doctrine du droit.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par conséquent aussi d’un fonds de terre déterminé, ne peut donc avoir lieu que par l’occupation (occupatio). —

La possibilité de ce mode d’acquisition ne peut être ni aperçue en aucune façon[1] ni démontrée par des principes ; mais elle est une conséquence du postulat de la raison pratique. La volonté ne peut justifier une acquisition extérieure qu’autant qu’elle est contenue dans une volonté collective à priori (c’est-à-dire résultant de l’union de toutes les volontés de ceux qui peuvent avoir entre eux des rapports pratiques) et commandant absolument ; car la volonté individuelle (par où il faut entendre aussi celle de deux personnes, mais agissant à titre d’individus) ne peut imposer à chacun une obligation, qui par elle-même serait contingente ; il faut pour cela un volonté générale[2] qui ne soit pas contingente, mais à priori, qui par conséquent soit nécessairement commune et par cela même législative. Car ce n’est que d’après ce principe qu’est possible l’accord du libre arbitre de chacun avec la liberté de tous, par conséquent le droit en général, et par conséquent encore le mien et le tien extérieurs.

§ XV.
Il n’y a d’acquisition péremptoire que dans l’état civil ; dans l’état de nature, toute acquisition n’est que provisoire.

L’état civil, quoique la réalité en soit subjectivement contingente, est pourtant nécessaire objectivement, c’est-à-dire comme devoir. Il y a donc réellement, à

  1. Lasst sich auf keine Weise einsehen.
  2. Allseitiger.