Page:Kant - Mélanges de logique.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





OBJET DE CETTE DISSERTATION.


―――

J’espère jeter un peu de jour sur les premiers principes de notre connaissance, et mon dessein est d’exposer, dans le plus petit nombre de pages que je pourrai, le résultat de mes méditations sur cette matière ; je m’abstiendrai donc avec soin de tout développement superflu, ne conservant que les parties essentielles d’une argumentation vigoureuse et puissante, sans songer à les revêtir d’un style élégant et gracieux. Si parfois, dans l’accomplissement obligé de cette tâche, je juge à propos, dans l’intérêt de la vérité, de m’écarter de l’opinion de savants distingués, et quelquefois même de les nommer tout en les réfutant, leur désintéressement éclairé m’est un sûr garant que je ne leur semblerai pas vouloir amoindrir le moins du monde l’estime dont ils sont dignes, et j’ai la conviction qu’ils ne se formaliseront pas de cette manière d’en user à