Page:Kropotkine - L Entraide un facteur de l evolution, traduction Breal, Hachette 1906.djvu/349

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les libellules, dans leurs grandes migrations à travers les Pampas, se réunissent en bandes innombrables, et leurs immenses essaims se composent d’individus appartenant à différentes espèces (Hudson, Naturalist on the La Plata, p. 130 et suiv.).

Un des caractères des sauterelles (Zoniopoda tarsata) est aussi de vivre par bandes (Hudson, loc. cit., p. 125).


M. J.-H. Fabre, dont les Souvenirs entomologiques (huit petits volumes ; Paris, 1879-1890) sont bien connus, s’est donné beaucoup de peine pour mettre en doute ce qu’il appelle avec plus de véhémente que de justice « l’anecdote de Clairville » sur quatre nécrophores appelés pour aider à l’enfouissement. Il ne conteste évidemment pas le fait que plusieurs nécrophores collaborent à l’enfouissement ; mais il ne veut pas admettre (dans ce cas, comme dans d’autres analogues, il conteste l’intelligence chez les animaux et ne veut admettre que « l’instinct ») qu’il y ait eu concours intelligent. « Ce sont des travailleurs fortuits, dit-il, jamais des réquisitionnés. On les accueille sans noise, mais sans gratitude non plus. On ne les convoque pas, on les tolère » (vol. VI, p. 136).

Laissant de côté la question de savoir s’il y a là « convocation » ou non, nous relevons chez le même auteur ce fait intéressant que la collaboration, du moins chez les nécrophores, est entièrement désintéressée ! Trois ou quatre mâles et une femelle ayant aidé à l’enterrement d’une taupe, il ne reste pour en profiter que deux nécrophores. Chaque fois ce n’est qu’un couple que l’on trouve dans le caveau mortuaire. Après avoir prêté main-forte, les autres se sont retirés (p. 124).

Je n’insiste pas sur les remarques passionnées que M. Fabre fait contre l’observation de Gledditsch. Selon moi ; les expériences de M. Fabre confirment pleinement l’idée que Gledditsch s’était faite de l’intelligence des nécrophores.

On sait que très souvent deux scarabées s’aident à rouler une boule, faite avec de la bouse, pour l’amener jusqu’au terrier de l’un d’eux. Lorsqu’il s’agit de la monter sur un