Page:Léger - Recueil de contes populaires slaves, 1882.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXI

L’HEUREUX BERGER

(CONTE BOHÊME)



Un jour, le bon Dieu se promenait sur la terre avec saint Pierre ; ils arrivèrent auprès d’un berger qui faisait paître son troupeau. Ils étaient tous deux très affamés.

Ils demandèrent au berger de leur donner quelque chose à manger, ajoutant que le bon Dieu le récompenserait. Le berger ne savait pas à qui il avait affaire, mais il avait bon cœur ; il tira de son sac un gros morceau de pain qu’il avait réservé pour son repas du soir, et le leur donna.

— Mangez, dit-il, et que Dieu vous bénisse ! la faim est une vilaine chose.