Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/301

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LKONAI^D DE VINCI 277

sa maison. Le dedans net et délicat pré- sente une attache (une ombilication) avec l'animal et qui est maculée, apte à recevoir la conjonction des muscles avec lesquels il peut s'enfermer dans sa maison.

80 V.

Si tu attribues aux constellations les co- quilles des montagnes, comment expliqueras- tu leur diflférence, de grandeur, d'âge et d'espèce, au même lieu .-

Comment expliqueras-tu le gravier apporté de divers pays par les fleuves et mêlé .-

Le gravier n'est que morceaux de pierre ayant perdu leursangles par longue évolution.

Tu verras sur les monts, l'algue, herbe de mer et des écrevisses de mer en débris.

81 r. et V.

iMouvcment des eaux.

82

Contre Baptiste Albert i qui donne une règle générale de combien le vent chasse un navire par heure.

�� �