Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/344

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


320 LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI

Et ici on demande si la division du triangle détruit sa figure, encore qu'une telle division soit vers l'infini ; si le triangle perd sa figure,, alors les trois côtés de la pyramide concou- rent en un point, ce qui n'est pas.

2 r. Pierre à broyer.

2 V, (suite du j r.)

3 r.

Quoique les feuilles de surface lisse soient de même couleur à 1 endroit qu'à l'envers, la partie vue par l'air participe de la couleur de l'air, d'autant plus que l'œil est proche et voit en raccourci. Les ombres paraissent plus noires à l'endroit qu'à l'envers par la compa- raison qui s')^ fait avec le luisant qui confine à l'ombre.

L'envers a un plus beau ton : d'un vert tirant sur le jaune, cela a lieu quand une feuille est interposée entre

2 V.

l'œil et la lumière, qui l'éclairé à la partie opposée.

�� �