Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI 35

6i r. Sur les poids et le passage des fleuves.

6i V.

Curieux croquis de chameaux.

Les Assyriens et ceux d'Eubée avaient coutume de faire porter à leurs chevaux des sacs à remplir d'air : car la luite sûre ne leur est pas moins chère que la victoire. Un cheval ainsi harnaché passe 4 et 5 hommes.

62 r.

Passage d'un fleuve par l'infanterie. Curieux croquis.

61 V.

Description des navicules des Assyriens. Les Espagnols et les Arabes font un pont en attachant des claies d'osier sur des sacs.

63 r.

Quelle chose est la Eorce .^

Je dis que la force est une puissance spiri- tuelle parce qu'elle a une vie active, incorpo- relle, et je la dis invisible parce que le corps

�� �