Page:La Révolution française et l'abolition de l'esclavage, t9.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Adresse
De la Société
des Amis des Noirs,
A l'Assemblée Nationale.



A toutes les Villes de Commerce, à toutes les
Manufactures, aux Colonies, à toutes les
Sociétés des Amis de la Constitution ;
 
Adresse dans laquelle on approfondit les relations
politiques et commerciales entre la Métropole
et les Colonies, etc.


Rédigée par E. Clavière, Membre de cette Société.




"Les liens de la violence et de la force ne sont pas des liens durables ; les jougs politiques finissent toujours par être plus funestes à ceux qui les imposent qu’à ceux qui les portent ; car la nature donne le droit de résister à l'oppression ; mais elle impose le devoir de la reconnoissance pour les bienfaits... (Les Colonies françoises, aux Sociétés d’agriculture, aux Manufactures et aux Fabriques de France par M. de Pons, habitant de Saint-Domingue).




Seconde édition, revue et corrigée.


A PARIS,

Chez Desenne, libraire, au Palais-Royal ; Bailly, libraire, rue St-Honoré, barrière des Sergens ; Tous les marchands de nouveautés ; Et au Bureau du Patriote François, place du Théâtre Italien :