Page:La Villemarqué - Dictionnaire français-breton de Le Gonidec, volume 1.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
COU


A couvert du soleil. Enn dishc’ol. A couvert de la pluie, enn disglaô. A couvert de ses ennemis. Ê menée hi.

CocvERTEMENT, adv. Secrètement et en cachette. È-kùz. Gant gôloadur. Enn-disgicél.

Couverture, s. f. Ce qui sert à couvrir. Gôlô, m. V. gôlôou. Gôlôen, f. Pl. gôlôennou. Pallen, f. Pl. pallennou. Mettez une couverture dessus, likid eur gôlô ou eur gôlôen warn-ézhañ. Couverture ou couvercle d’un vase. Goulc’her, f. Pl. iou.

Couverture de lit en laine. Pallen-wélé, f. Pl. pallennou-gwélé.

Couverture de lit en fil de lin. Pallin ou hallin, f. Pl. ou.

Couverture de cheval ou housse. Pallenvarc’h, f. Pl. pallennou^march.

Couverture d’un bâtiment, d’une maison, toit. Tôen, i. Vl. tôennou. Tô, m. La couverture de la maison est neuve, tôen ann lia zô névez. Sans couverture, en parlant de tout ce qui est fait pour en avoir. Dizôlô. Sans couverture, en parlant d’une maison, etc., sans toit. Dislô.

CocvEcsE, s. f. Poule qui couve. lâr-gôr ou iàr-gôrérez, f. Idr-wiri.

Cocvi, adj. Qui se dit d’un œuf à demicouvé ou gâté. OEuf couvi, œuf que l’on met dans le nid d’une poule pour la faire pondre. Àsdô, m. Yi hanler-c’hôret, m.

Couvre-chef, s. m. Sortc de coiffure. Kahel, m. VI. kabellou.

Couvre-feu, s. m. Ustensile de cuivre ou de fer qu’on met sur le feu pour le couvrir et le conserver la nuit. Kafuner ou kafunouer ou kufuner, m. En Vannes, kachunour ou kuc’hunoiir. CocvRE-FEü. Coup de cloche qui marque l’heure de se retirer. Kafun ou kufun, m. En Vannes, kachun ou kuc’hun. CoüVRE-piED, s. m. Petite couverture d’étoffe qui ne s’étend que sur une partie du lit et qui sert à couvrir les pieds. Pallennikwélé, évit gôlei ann Ireid hépkén, f. CoDVRECB, s. m. Artisan dont le métier est de couvrir des maisons. Tôer, m. Pl. ien. Le couvreur est tombé de dessus la maison, kouézet eo ann iôer diwar ann li. Couvrir, v. a. Mettre une chose sur une autre pour la cacher, la conserver^ l’orner. Gôîci. Part.^dWet. Couvrez le pain, gôlôidarbara. Couvrir. Revêtir. Gwiska. Part. et. Pourc’ha. Part. et. Gôlei. Part, gôlôet. Ils étaient bien couverts, gwisket mâd oañl. Couvrir. Cacher, dissimuler. Kuza. Part. et. Gôlei. Part, gôlôet. Ne couvrez pas la vérité, na guzit kéd ar wirionez. Couvrir le feu de cendre. Kafuni ou kufuni. Part. et. Couvrir la pâte, afin qu’elle fermente et qu’elle lève. Doriôi, et, par abus, dorlô. Part dorlôet. (Trég.) Couvrir le visage, comme au jeu de collinraaillard. Moucha. Part. et. CR 177 Couvrir une maison. Tei pour toi, peu ou point usité. Part. tâet. On couvre la maison, émeur ô tei ann ti. Couvrir. Charger. Karga. Part. et. Il eât couvert de honte, de crimes, kargel eo a véz, a wallou. Se couvrir, v, réfl. Mettre quelque chose sur soi. En em c’hôlei. Se couvrir la tète. Gôlei hé benn. Se couvrir le visage. En em voucha. Se couvrir, se vêtir. En em wiska. En em bourcha. Se couvrir, se cacher. En em guza. Se couvrir, se charger. En em garga. Se couvrir avec soin dans son lit. En em gafuni enn hé wélé. Crabe, s. m. ou f. Poisson de mer à coquille. Krâb, m. Pl. éd. Krañk, m. Pl. éd. Crachat, s. m. Le flegme ou la pituite que l’on rejette de la bouche. Tufaden, f. Pl. tufadennou. Skôpaden, f. Pl. skôpadennou. Skôp, m. Le premier de ces mots se dit pour exprimer l’action de cracher sans effort, le second lorsqu’on parle de cracher avec effort et avecbruit. — Crachat, décoration. Kroaz, f. Pl. kroasiou. H. V. Crachement, s. m. Action de cracher. Tufadur, m. Skôpadur, m. Cracher, v. a. et n. Jeter dehors la salive. Tufa. Part. et. Skôpa. Part. et. Il a craché sur son soulier, tufet en deûz war hé volez. Ne crachez pas si fort, on vous entendra, na skôpit kél ker kréy klevet é viot. Cracheur, s. m. Celui qui crache, qui crache souvent. Tufer, m. Pl. ien. Skôper, m. Pl. ien. Skôpigeller, m. Pl. ien. Crachoir, s. m. Vase dans lequel on crache. Léslr ou pôd épéhini é lufeur, m. Crachoter, v. n. Cracher souvent et peu à la fois. Skôpigella. Part. et. Il ne fait que crachoter, skôpigella né ra kén, né rancmét skôpigella, éma alaô ô skôpigella. Craie, s. f. Pierre blanche, tendre, friable, sans saveur ni odeur. Eleiz ou kreiz, m. Marquez-le avec un morceau de craie, merkit-héñ gañd eunn tamm kleiz. Marquer avec de la craie. Kleiza ou kreiza. Part. et. Craignant, adj. et part. Qui craint, qui redoute. A zouj. Doujuz. Cr. aixdre, v, a. Redouter, appréhender. Kaoud-aoun. Je le crains, aoun am eùz ra~ z-hañ. Je craignais de tomber, aoun em boa da gwéza ou na gouésenn. Craindre. Respecter, révérer. Douja. Part. et. Il craint son père, douja a ra hé dàd. Qui ne craint personne. Dizovj. Crainte, s. f. Peur, appréhension, passion excitée dans l’âme par l’image d’un mal à venir. Aoun ou aon, f. En Vannes, eiin. — En Galles, ovn. H. V. — Spouñl ou spoñt, m. En Vannes, skoñt. Il n’est pas sans crainte, né kéd héb aoun. Crainte. Respect. Douj, et, par abus, doujañs, m. Il n’a ni la crainte de Dieu, ni