Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



La Bonne.

12… rue de Ménars.


Fadinard.

C’est bien… va-t’en… tu m’agaces… (La bonne ramasse le chapeau et se sauve.) Ce que j’ai de mieux à faire… c’est de filer… La noce et le beau-père s’arrangeront avec la baronne… (Il va pour sortir à droite.).


Bobin, passant sa tête à la porte de la salle à manger.

Cousin ! cousin !


Fadinard.

Hein !


Bobin.

Est-ce qu’on ne va pas danser ?


Fadinard.

Si ! je vais chercher les violons. (Bobin disparaît.) Et maintenant, 12, rue de Ménars… (Il sort vivement.)


Scène XI

La Baronne, Nonancourt, Invités ; puis Fadinard et Achille ; puis toute la noce


Nonancourt donne toujours le bras à la baronne et tient toujours le candélabre ; tous les invités les suivent.

Chœur

Air de la Valse de Satan

Quel plaisir ! nous allons entendre
Ce fameux, ce divin chanteur !
On dit que sa voix douce et tendre
Sait ravit l’oreille et le cœur.